L’indisponibilité d’un produit, dans un ou plusieurs magasins, a un impact fort sur le business des retailers. Au-delà de la perte de chiffre d’affaires, il est également générateur de frustrations pour les consommateurs. Fort de ce constat, comment le développement d'une stratégie d'automatisation solide et l'utilisation d'une solution d'échange de données (telle qu'une plateforme EDI) peuvent aider les entreprises retail à améliorer leur chaîne d'approvisionnement et à faciliter la communication avec leurs fournisseurs.

Tous les retailers sont conscients des conséquences lorsqu'il y a des problèmes liés à la chaîne d'approvisionnement. Il existe pourtant plusieurs approches que les entreprises peuvent adopter pour être plus proactives et ainsi éviter d’éventuels dysfonctionnements ou à minima d’être continuellement en surtension. 

Pourquoi utiliser une plateforme de gestion de documents - comme un système EDI ?

La première des réponses a trait à l'information commerciale. Les acteurs retail échangent quotidiennement d'importants volumes de données avec leurs fournisseurs. L'introduction de l'échange automatisé de documents commerciaux (tels que les commandes, les bons de livraison ou encore les factures) peut aider toutes les parties prenantes à économiser du temps et des ressources. Les commandes sont envoyées immédiatement. Prescripteurs et fournisseurs peuvent partager des informations actualisées sur la disponibilité des produits sans aucun effort. Ces échanges automatisés peuvent être mis en œuvre à l'aide d'une solution d'échange de données informatisées (EDI). Le retour sur investissement est immédiat, et ce sans pour autant inclure tous les coûts indirects dans la balance.

Les retailers échangent également des données sur les produits afin de fournir à leurs clients des informations actualisées et fiables sur tous les produits de leur catalogue. La gestion des données de référence (MDM) est la solution pour garantir la fiabilité des données et des communications. Lorsque tous les partenaires commerciaux sont connectés, les informations produits peuvent être échangées de manière transparente tout au long de la chaîne d'approvisionnement.

Avec MDM, la réactivité des acteurs retail peut également être améliorée grâce à des algorithmes qui permettent le passage automatique de commandes de réapprovisionnement aux fournisseurs lorsque les stocks atteignent un seuil limite. Les niveaux sont définis par produit, et dès que la limite est atteinte, un ordre est automatiquement envoyé. En mettant en œuvre une telle approche, vous pouvez éviter les ruptures d'approvisionnement et être sûr que vos clients trouveront toujours les produits qu'ils souhaitent.

Comment faciliter la communication ?

Une autre approche intéressante consiste à partager les niveaux de stocks directement avec vos partenaires. Lorsque cette méthode est correctement mise en œuvre, les acteurs retail sont périodiquement informés de la disponibilité des produits chez leurs fournisseurs et peuvent rapidement déterminer si les futures commandes pourront être traitées ou non. Il permet aux acheteurs de répartir les commandes entre différents fournisseurs et d'éviter de potentielles ruptures d'approvisionnement.

Pour aller plus loin dans l'automatisation, des délais peuvent être associés aux commandes. Si un fournisseur spécifique n'accuse pas réception d'une commande dans les délais impartis, cette commande est annulée et transmise à un autre fournisseur à même d’y répondre favorablement. Une telle approche nécessite une coopération dynamique et solide entre acheteurs et vendeurs et ne peut être réalisée sans le support de solutions dédiées.

Les stratégies mentionnées ci-dessus ne sont que quelques exemples de la manière dont l'automatisation peut améliorer considérablement la réactivité et l'efficacité des échanges commerciaux.

Découvrez dès maintenant la plateforme d'Échange et de Gestion des Documents Comarch