Le découpage de réseau 5G et ses nouveaux flux de revenus pour les télécoms

Le lancement de la 5G augure de nombreuses nouvelles occasions pour les télécoms, notamment la possibilité d’améliorer leur efficacité et de puiser dans de nouveaux flux de revenus. Toutefois, pour bénéficier pleinement de la puissance de la 5G, les opérateurs télécoms doivent obligatoirement repenser leur manière de fournir des services sur leurs réseaux. Et c’est là que le découpage de réseau entre en scène.

Le découpage de réseau – un nouveau modèle commercial pour la 5G ?

Le découpage réseau permet d’offrir plusieurs réseaux virtuels autonomes sur une seule infrastructure physique. Chacun de ces réseaux virtuels est isolé, de sorte que les différents opérateurs mobiles actifs sur ce réseau disposent d’un accès et d’un contrôle complet sur les services à partir de la même architecture physique, sans compromettre la sécurité.

Avec quels moyens technologiques ?

Il existe différentes approches en matière de découpage réseau, mais elles comportent toutes des similarités au niveau de l’architecture. D’une part, on trouve la couche d’infrastructure (réseau RAN, réseau de transport et réseau principal), la couche de fonctionnement réseau (opérations) et la couche de services (pour les MVNO et les fournisseurs de services tiers). De l’autre, on trouve le responsable des tranches de réseau, qui se charge d’orchestrer et de coordonner les fonctionnalités de l’infrastructure, du réseau et des couches de service.

Quels sont les avantages principaux ?

La réponse simple, c’est que le découpage de réseau peut permettre d’importants gains financiers. D’après la GSMA, le découpage de réseau pourrait générer quelque 300 milliards de dollars de nouveaux flux de revenus pour les entreprises télécoms au cours des six prochaines années. Pour les opérateurs qui souhaitent se différencier sur un marché saturé et concurrentiel, ce chiffre est à méditer. Dans ce contexte, il convient également de se rappeler que la nature virtuelle du découpage de réseau sous-entend que ce système ne comprend aucun des coûts associés aux importants réseaux physiques.

La flexibilité est un autre avantage de taille du découpage de réseau, qui s’avère désormais particulièrement important, à l’heure où presque tous les opérateurs adoptent de nouveaux modèles commerciaux 5G centrés sur le client. Tandis que le réseau physique en tant que tel ne change pas, les opérateurs peuvent autoriser les MVNO à fournir n’importe quel type de service ou presque, sur la base de n’importe quelle entente de niveau de service. En outre, grâce à la mise en réseau et à la virtualisation des fonctions réseau définies par logiciel, chaque tranche de réseau sera non seulement flexible, mais aussi extensible. Le découpage de réseau facilite ainsi une adaptation rapide aux changements du marché, mais permet aussi de lancer des services et de réaliser des gains rapidement.

Qui sort gagnant ?

Grâce aux progrès en matière d’intelligence artificielle et de machine learning, le découpage de réseau s’avère déjà un allié précieux pour l’Internet of Things. Comme il s’agit d’un domaine très vaste, nous allons prendre un exemple plus précis, celui du suivi des chaînes de production. Il existe sans doute des fabricants qui souhaitent automatiser certains processus de production. Cependant, chacun d’entre eux aura probablement des besoins légèrement différents et uniques – peut-être selon son secteur d’activité. Grâce au découpage de réseau, le même « module de contrôle de la production » installé sur un réseau physique peut être mis à disposition, de manière personnalisée, de tous ces fabricants. D’autres applications sont possibles dans l’univers IoT, par exemple pour les voitures intelligentes, les services de divertissement, voire la télémédecine.

Peu importe le secteur, le postulat de base reste le même : un ensemble unique de fonctionnalités est mis à la disposition du client par le biais de sa tranche de réseau sécurisée, fonctionnalités qui sont adaptées pour répondre précisément aux attentes du client. Cela augmente la capacité des opérateurs à mettre en place de nouveaux modèles commerciaux 5G centrés sur le client et toujours plus sophistiqués, en créant une symbiose naturelle entre la 5G, l’IA, le cloud, etc. – ce qui ne fait qu’améliorer l’efficacité des opérateurs à l’ère passionnante de la transformation numérique.



par Dominik Pacewicz, Gestionnaire en chef des produits BSS, Comarch

Author