Telecommunications Fraud

Le défi

Dans la plupart des entreprises de télécommunication, les équipes de terrain sont composées tant des employés de l’opérateur télécom que des employés des sous-traitants. Afin de documenter précisément la qualité d’exécution de leurs tâches, ceux-ci prennent de nombreuses photographies. Néanmoins, il arrive parfois que certains techniciens tentent de frauder en envoyant des photos de mauvaise qualité, des photos prises lors d’installations passées ou à d’autres emplacements, des photos d’autres photos, etc. – prétendant ainsi avoir réalisé plus de tâches que ce n’est effectivement le cas.

Même quand l’opérateur dispose de toutes les données nécessaires pour contrôler l’ensemble des photos, identifier manuellement les fraudes s’avère extrêmement chronophage, et ce, à cause du volume d’informations à traiter.

Notre solution

Comarch Field Service Management est une plateforme de gestion des équipements et du personnel de terrain. En tant que telle, elle récolte des quantités considérables de données. Une fois ces données structurées correctement, elles peuvent devenir une source d’informations précieuse pour l’avenir.

Par exemple, elles s’avèrent utiles pour prévenir ce qu’on appelle les « fraudes commises dans le cadre de la documentation photographique ».

En effet, vu le volume de données à traiter pour détecter les fraudes potentielles, il est, dans ce cas, bien plus aisé de s’aider d’algorithmes IA. La première approche consiste alors en l’utilisation de réseaux neuronaux pour déceler des modifications sur les images (p. ex. coller une antenne sur l’image d’un bâtiment). Ces cas peuvent alors être signalés et examinés manuellement.

La seconde approche, quant à elle, revient à comparer plusieurs images pour s’assurer qu’elles renvoient toutes à la même tâche. L’algorithme IA a également à disposition des données supplémentaires telles que la géolocalisation de l’image, la localisation de la tâche, celle de l’employé ainsi que leur horodatage. Ces données suffisent alors à confirmer le moment et le lieu où l’employé a effectué la documentation.

Une autre méthode consiste, elle, à utiliser les réseaux neuronaux pour combiner les photos fournies par un technicien avec les images satellites de la même zone, du même bâtiment ou du même objet. Ainsi, une image verticale prise par satellite peut être superposée à une image horizontale prise depuis la terre ferme pour vérifier que celles-ci représentent bien le même objet ou bâtiment, qu’elles ont été prises au même moment, etc.

En allant encore plus loin, de telles données peuvent également servir à certifier la bonne installation de l’équipement. En effet, les objets reconnus sur l’image peuvent être fractionnés en éléments logiques, donc comparés avec la base de données, ce qui permet alors de contrôler la qualité de l’installation et de la configuration.

Avantages

Identification des tentatives de fraude dans le cadre de la documentation photographique du travail de terrain
Suppression du traitement manuel des images envoyées par le personnel de terrain
Assurance d’une augmentation des revenus et d’une amélioration de l’expérience client grâce à l’élimination des cas de fraude des techniciens (dans leurs rapports de tâches)
Certification simplifiée de la conformité des installations et configurations de terrain afin d’améliorer la qualité du service et les délais mais aussi d’assurer la satisfaction des clients

Vous voulez en savoir plus ? Besoin d'un conseil ?

Dites-nous vos besoins sur votre projet et nous vous trouverons la solution idéale.