Notre solution Comarch Anti-Money Laundering

Comarch Anti-Money Laundering est un logiciel de détection des fraudes destiné aux institutions financières – qui sont tenues de surveiller, d'examiner et de signaler aux autorités les transactions suspectes ou inhabituelles.

Comarch Anti-Money Laundering optimise les processus de lutte contre le blanchiment d'argent en augmentant considérablement l'efficacité des solutions fondées sur des règles les plus fréquemment utilisées – et inefficaces. Elles se caractérisent par des taux élevés de faux positifs et négligent des corrélations complexes entre les activités menées à des fins criminelles.

Modules

RPA & KYC
RPA dans le secteur bancaire pour améliorer la vitesse et la qualité des contrôles KYC
anomaly detection
Détection des anomalies (unsupervised learning)
Comarch Anti-Money Laundering est capable d'apprendre à détecter des anomalies souvent négligées.
Risk ranking
Classification des risques (supervised learning)
Le système peut tirer des conclusions, en classifiant et évaluant une transaction en fonction de la probabilité qu'elle représente une véritable tentative de blanchiment d'argent ou non. Les cas dont l'évaluation reste inférieure à une valeur déterminée sont automatiquement clôturés ou suspendus.
Insight
Analyses et rapports
Le module présente aux analystes, ainsi qu'aux gestionnaires des risques ou des exigences réglementaires, la visualisation de statistiques générales, d'anomalies détectées ou de cas suspects, qui parle de manière claire et compréhensible de l'état actuel des tâches.

Avantages pour les entreprises

Moins de fausses alertes, meilleure vision de la situation
Des faits associés plus rapidement et bien mieux que quiconque ne les aurait associés
Réduction des frais
Plus grande efficacité des départements AML = coûts d'exploitation réduits
Approche fondée sur le risque
Les mesures de lutte contre le blanchiment d'argent correspondant toujours aux risques identifiés par votre entité
Pas besoin de remplacer le système AML
Intégration rapide et facile dans les systèmes bancaires
Technologie de pointe
Une solution intelligente et évolutive qui ne cesse jamais d'être mise à jour
Donnez la priorité aux tâches et prenez l'avantage sur les criminels
L'élévation plus vite des RAS (rapports d'activité suspecte) au IGIF (Inspecteur général pour l'information financière)

Comarch Anti-Money Laundering


Comment ça marche ?

how it works point

1. Les systèmes basés sur des règles créent des alertes qui sont classées par les analystes. Ces alertes forment un ensemble de données qui est utilisé pour enseigner l'algorithme des classifications des risques.

how it works point

2. Une fois le processus d'apprentissage terminé, l'algorithme est capable d'évaluer de nouvelles données, jamais analysées auparavant, en fonction du niveau de risque de blanchiment d'argent.

how it works point

3. Pendant la phase de prédiction, chaque alerte reçoit une valeur numérique. Les alertes en dessous d'un certain seuil de risque faible peuvent être rejetées ou mises en veilleuse, tandis que les alertes au-delà de ce seuil sont envoyées aux analystes pour une analyse plus approfondie.

how it works point

4. Pour améliorer les performances du système basé sur des règles, un système de détection des anomalies fonctionne en parallèle pour analyser toutes les transactions et les activités suspectes. Il crée des alertes supplémentaires à vérifier, ce qui réduit le risque de négliger quelque chose d'important.

how it works point

5. L'algorithme de classification des risques est capable de classer les alertes par ordre de priorité. En combinaison avec le module de détection des anomalies, cela augmente la vitesse et la précision de la surveillance des transactions.

Amélioration du processus de détection grâce au logiciel Comarch AML

Moteur d'analyse du logiciel AML


Le cœur du logiciel AML de Comarch est un moteur basé sur des algorithmes d'intelligence artificielle (IA), qui traite les flux de données et détecte les activités de blanchiment d'argent sur cette base. Le champ des opérations surveillées est large et comprend les dépôts, les paiements, les achats, les transferts d'argent, les crédits commerciaux, les versements, les activités commerciales ou les investissements. Le moteur utilise les dernières techniques d'apprentissage supervisé et non supervisé pour non seulement détecter les anomalies mais aussi pour étendre la portée de leur détection.

Prétraitement des données


Avant que le moteur d'IA soit prêt à analyser correctement les données entrantes et à en tirer des conclusions, les données doivent être correctement préparées. Cela se fait par l'agrégation, la décomposition ou la mise à l'échelle des données. Cette étape s'appelle l'ingénierie des fonctionnalités - si elle est correctement réalisée, elle a un effet très positif sur les performances de l'ensemble de la solution.

La préparation des données comprend de nombreuses itérations, explorations et analyses. Le module de prétraitement des données est responsable de l'intégration avec les sources de données existant dans les bases de données des institutions financières et du prétraitement des données, analysé ensuite par le moteur d'analyse IA.

Suivi des performances

Le processus de blanchiment d'argent évolue - de nouveaux schémas d'abus apparaissent constamment, ce qui rend nécessaire un suivi permanent des performances de la solution. À mesure que de nouvelles données apparaissent, les algorithmes qui ont été appris à partir de données historiques peuvent avoir besoin d'être appris à nouveau.

En réponse aux tendances du marché et aux problèmes commerciaux et technologiques dans le domaine de la conformité, la société Comarch a développé un logiciel de lutte contre le blanchiment d'argent basé sur l'intelligence artificielle (Comarch Anti-Money Laundering), qui augmente considérablement l'efficacité de la détection des transactions suspectes par rapport aux solutions basées sur des règles.

Comarch Anti-Money Laundering est basée sur l'apprentissage machine – une approche utilisant l'intelligence artificielle (IA) pour créer des modèles qui peuvent déterminer l'occurrence d'événements spécifiques avec une grande précision à partir de données historiques.

La capacité à apprendre à partir des événements passés est l'une des caractéristiques les plus importantes du logiciel de détection des fraudes de Comarch. Il peut saisir et comprendre les relations et les similitudes entre les données, puis apprendre à détecter des anomalies ou à classer des événements spécifiques, qui échappent souvent aux individus. Les algorithmes du système sont capables d'apprendre avec ou sans supervision.

Le nombre croissant de nouvelles techniques et méthodes de blanchiment de capitaux est l'une des raisons de l'augmentation des taux de faux négatifs. C'est ici que Comarch Anti-Money Laundering peut vous aider. Le système est capable d'enregistrer les événements qui ne correspondent pas au schéma prévu dans la série de données, et donc améliorer la portée de la détection des irrégularités en trouvant de nouveaux schémas de leur apparition.

Besoin d'un conseil ou plus d'informations ?

Partagez-nous votre projet et nous construirons avec vous la solution idéale.